Conditions de travail / CHSCT

Toutes les actualités : Conditions de travail / CHSCT

Après celle du 8 avril, jeudi 3 juin,

nouvelle grève nationale des AESH

 

Vite des postes, ça urge !

 

Motion de l’Assemblée Générale du 3 mai 2021

En cette année 2021, la journée internationale des droits des travailleurs a revêtu toute son importance pour porter les revendications et les faire aboutir.

Depuis des mois, dans tous les secteurs, les mobilisations, grèves et rassemblements se multiplient pour porter les revendications en matière de salaires, de retraites, de postes, de conditions de travail, de maintien des services publics...

A l’hôpital, on refuse les malades faute de lits !

A l’école, on refuse les élèves faute de personnels !

Le ministre a pris de nouvelles mesures, sous prétexte de mettre les personnels et les élèves en sécurité. Mais c’est plutôt par manque de remplaçants dans les écoles, que les élèves sont désormais renvoyés chez eux ! Privés du droit à l’instruction ! Le ministre refuse de recruter des enseignants fonctionnaires alors qu’il se vante d’avoir rendu 212 millions d’euros sur le budget 2020.....

ÇA SUFFIT, ÇA NE PEUT PLUS DURER !

Depuis plus d’un an, le Ministre refuse de prendre en compte la demande du SNUDI-FO, à savoir le recrutement massif et immédiat d’enseignants sous statut !

Depuis des semaines, la situation est devenue intenable et provoque un véritable chaos dans les écoles : pénurie de remplaçants et, nouveauté, refus des demandes de temps partiels pour l’an prochain, renvoi des élèves chez eux..

C’EST INACCEPTABLE ! DU JAMAIS VU !

Pétition · RECRUTEMENT MASSIF ET URGENT D'ENSEIGNANTS SOUS STATUT ! · Change.org

L'inspecteur d'académie réunit un CHS-CT exceptionnel pour présenter les nouvelles mesures concernant la situation sanitaire dans les établissements scolaires du département: tester, alerter, protéger...

Situation sanitaire

Reconnaissance de la COVID en maladie professionnelle

Protocole Egalité Hommes / Femmes

 

- Dégradation de nos conditions de travail

- Difficile application du protocole sanitaire

- Revalorisations salariales

- Recrutement nécessaire de PE

Pour rappel :
« L’employeur est tenu par la loi de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés (article L. 4121-1 du Code du travail).  L’employeur ne doit pas seulement diminuer le risque, mais l’empêcher. »

Le SNUDI FO 40 est là pour vous aider à faire respecter ce droit!

KEROUREDAN Anne : Professeur et directrice d'école

                    Ecole Elémentaire Jules Ferry– 40390 –SAINT MARTIN DE SEIGNANX

                    Tél.  06 62 46 33 82

RODRIGUES Manuela : PLP

                    EREA-LEA Nicolas Brémontier - 40280 - St Pierre du Mont

                    Tél. 06 71 50 33 14

PLACET Laurianne : Enseignante Spécialisée

                    ULIS LP Jean Garnier – 40110 – Morcenx

                    Tél. 07 86 71 46 18

MALET Christine: Directrice d'école

                       école primaire Robert Badinter - 40100 - Dax

                  Tél. 06 70 58 12 69

Situation sanitaire et mesures de sécurité dans le département

- Quelle  protection des personnels?

- Des masques, des tests et de  la distanciation  contre la propagation de la COVID ...

Plus de détail dans le Compte rendu.

A lire aussi les avis et la déclaration liminaire de la FNEC FP FO au CHSCTD

 

Le corps des PsyEN, auquel la FNEC FP-FO et le SNUDI-FO se sont opposés, a été créé il y a deux ans. Force est de constater que depuis cette création, les conditions de travail des ex-psychologues scolaires désormais PsyEN EDA ne se sont pas améliorées loin de là.
Pire, un décret présenté au dernier CTM permet que tous les personnels dont les missions contiennent l’information aux élèves concernant leur orientation puissent faire l’objet  d’une demande de mise à disposition par le recteur de région. Ce décret ouvre donc la porte au transfert des PsyEN EDO (les ex-conseillers d’orientation psychologues) aux régions. Or, les PsyEN EDO appartiennent bien au même corps que leurs collègues du 1er degré, les PsyEN EDA; ce décret ne peut ainsi qu’être une source d’inquiétude, y compris pour les psychologues exerçant dans le 1er degré.
Aujourd’hui, de nombreux problèmes se posent : charge de travail, locaux, matériel, relations avec la MDPH, formation…
Le SNUDI-FO a décidé de demander audience sur ces questions au ministre Blanquer afin de faire valoir les revendications légitimes des PsyEN EDA!

Lire le SNUDI FO SPECIAL Psychologues scolaires ci-dessous

Haut de page