Personnels

Toutes les actualités : Personnels

Les annonces du ministre Ndiaye sont une provocation !

nouveau décret paru le 13/12/2022

Grâce à l'intervention de Force Ouvrière, la date buttoir de demande est reportée au 31/01/2022

Les modes de transports éligibles au versement du « forfait Mobilités durables » sont :
· Vélo et vélo à assistance électrique (personnel et en location) ;
· Covoiturage (conducteur ou passager) ;
· Engins de déplacement personnels, cyclomoteurs et motocyclettes en location ou en libre-service (Comme les scooters et trottinettes électriques en free floating) ;
· Engins de déplacement personnel motorisés des particuliers (trottinettes, monoroues, gyropodes, skateboard, hoverboard...).
· Lorsque ces engins sont motorisés, le moteur ou l’assistance doivent être non thermiques.

Le montant annuel du “forfait mobilités durables” prévu à l’article 3 du décret du 9 mai 2020 susvisé est fixé à :
« – 100 € lorsque l’utilisation du moyen de transport prévue à l’article 1er est comprise entre 30 et 59 jours :
« – 200 € lorsque l’utilisation du moyen de transport prévue à l’article 1er est comprise entre 60 et 99 jours ;
« – 300 € lorsque l’utilisation du moyen de transport prévue à l’article 1er est d’au moins 100 jours. ».

Déclaration des AESH réunies par FO au collège Jean Rostand de Mont de Marsan le lundi 17 octobre 2022


Alors
que le ministre Pap NDIAYE avait indiqué dans sa lettre de rentrée « entendre poursuivre la revalorisation des AESH et donner la possibili effective pour celles et ceux qui le souhaitent de travailler à temps complet, sur temps scolaire ou périscolaire » ;

Alors que l’inflation explose et que pour l’immense majorité d’entre-nous, à 98% composée de femmes, perçoit des salaires toujours sous le seuil de pauvreté ;


Alors que le ministre Pap NDIAYE nous a oubliées dans la « revalorisation Education Nationale », pour laquelle, seule une petite partie des professeurs des écoles sera bénéficiaire... en 2023 ;


Alors que le 3 octobre dernier le ministre avait annoncé aux syndicats que les AESH éligibles (Ainsi que les Assistants d’Éducation-AEd), toucheraient enfin l’indemnité REP/REP +,
nous venons d’être informées par FO que finalement les AESH concernées, comme les AEd, percevront une indemnité nettement moindre que tous les autres personnels de l’Education Nationale ... et proratisée au temps de travail ! Bref, des miettes pour quelques unes dentre-nous et rien pour les autres qui ne sont par en Education Prioritaire !


C’est une nouvelle provocation ! Trop, c’est trop ! Marre dêtre « les invisibles » de lE.N. ! Pourquoi autant de mépris envers les AESH /AEd ? Nous ne pouvons pas laisser passer sans réagir !


C’est pourquoi, nous décidons pour demain, 18 octobre 2022, de rejoindre la grève nationale interprofessionnelle et de descendre dans la rue avec tous les autres salariés, les retraités et la jeunesse pour revendiquer :

- La hausse immédiate de nos salaires à hauteur de 100% du SMIC dès 24 heures d’accompagnement par semaine ;

- Une amélioration de nos conditions de travail avec l’abandon des PIAL, POUR le retour à un accompagnement individuel majoritaire ;

- L’abandon de toutes les réformes qui mettent à mal les « conquis-acquis » des salariés : assurance-chômage, retraites ...


Par ailleurs, nous nous félicitons de l’initiative de FO de préparer le rapport de force nécessaire pour gagner sur les revendications, en organisant une réunion nationale de délégués AESH/AEd de tous les départements le mercredi 16 novembre à 14h30, en visioconférence.

Pour nous, comme le 19 octobre 2021, c’est là où tout se décide qu’il faut manifester, à Paris, devant le ministère.

En 2021, il y a eu 3000 manifestants. En 2023, nous devons être beaucoup, beaucoup plus nombreuses, avec des enseignants, des parents d’élèves et leurs associations, notamment ceux d’enfants en situation de handicap...

C’est pourquoi, nous demandons à toutes les fédérations syndicales de mettre cette question à l’ordre du jour lors de leurs prochaines rencontres intersyndicales nationales.

Face au mépris ministériel, une certitude, c’est l’action syndicale organisée et déterminée qui fera gagner notre statut de la Fonction Publique avec un salaire qui nous permette de vivre de ce seul métier.


C’est pourquoi,
nous décidons de rejoindre FO et nous appelons les AESH à porter leurs voix sur les listes FORCE OUVRIERE aux élections professionnelles du 1er au 8 décembre 2022.

Voter FO, c’est voter pour les droits des AESH.


Adoptée à lunanimité des présentes

Le SNUDI-FO n’accepte pas cette dégradation continue et propose à tous les personnels de s’organiser pour résister et arracher les revendications. Le SNUDI-FO exige :
- le maintien ou le retour de la distinction effective ZIL et BD ;
- le maintien des ISSR pour tous les remplaçants (pas d’affectation de TR sur des postes vacants) ;
- pour combler les postes vacants et préserver le potentiel de remplaçants, le recrutement de tous les listes complémentaires nécessaires comme le ministre s’y est engagé ;
- l’abandon d’Andjaro et le retour à la gestion par circonscription des remplaçants ;
- la création de postes de TR à hauteur des besoins.

Retrouvez l'affiche en pdf dans " En savoir plus... "

Haut de page