Personnels

Toutes les actualités : Personnels

Le SNUDI-FO n’accepte pas cette dégradation continue et propose à tous les personnels de s’organiser pour résister et arracher les revendications. Le SNUDI-FO exige :
- le maintien ou le retour de la distinction effective ZIL et BD ;
- le maintien des ISSR pour tous les remplaçants (pas d’affectation de TR sur des postes vacants) ;
- pour combler les postes vacants et préserver le potentiel de remplaçants, le recrutement de tous les listes complémentaires nécessaires comme le ministre s’y est engagé ;
- l’abandon d’Andjaro et le retour à la gestion par circonscription des remplaçants ;
- la création de postes de TR à hauteur des besoins.

Retrouvez l'affiche en pdf dans " En savoir plus... "

Mesures d’urgences nécessaires pour éviter une année scolaire catastrophique, pour assurer le remplacement de tous les enseignants absents, pour annuler les fermetures de classes, pour ouvrir toutes les classes nécessaires :
• Le réabondement des listes complémentaires à hauteur des besoins
• L’organisation immédiate de concours exceptionnels de recrutement de professeurs des écoles à Bac+3 pour faire face à la pénurie de candidats aux concours conséquence des mesures ministérielles
• La titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent
• L’intégration de tous les enseignants titulaires en attente de mutation.

Le gouvernement n’accorde qu’une « augmentation » de 3,5% de la valeur du point d’indice alors que l’inflation dépasse déjà les 6% pour l’année 2022, et il refuse toujours un vrai statut et un vrai salaire aux AESH.

Le nombre de postes reste insuffisant. Pire, 1700 places aux concours n’ont pas été pourvues faute de candidats. Cela signifie donc toujours plus de classes fermées, moins de remplaçants, moins de personnels RASED…

Avec sa confédération et sa fédération, le SNUDI-FO n’accepte pas la liquidation de tous les services publics dans ce pays, et en premier lieu celle de l’Ecole publique !

Pour le SNUDI-FO, l’issue pour défendre nos salaires, nos statuts, nos conditions de travail passe par la mobilisation des personnels (...) a déposé un préavis de grève qui démarre dès la rentrée !

Le SNUDI-FO portera par contre inlassablement nos revendications et ne lâchera sur aucune d’entre elles !

SOMMAIRE
Page 1 : mot de rentrée du SFD de la FNEC FP-FO 40 aux AESH des LANDES
Page 2 : mot du SFD aux AESH (suite et fin) + témoignage d’une AESH des Landes+ contacter une AESH FO
Page 3, 4 et 5 : FO défend vos revendications
Page 6 : nouveau ministre Pap Ndiaye et communiqué intersyndical
Pages 7 et 8 : élections professionnelles du 1er au 8 décembre…Vous êtes concernées !
Page 9 : témoignage d’une AESH des Landes (suite et fin)
Page 10 : FO, pour l’action commune
Page 11 : les congés scolaires 2022 /2023 + 2 dossiers FO à demander+ votre colère dans la rue ...
Page 12 : pour adhérer à Force Ouvrière

Salaires : leur hausse est une urgence - Force Ouvrière (force-ouvriere.fr)

FO a réaffirmé que la question de l’augmentation des salaires est une urgence absolue, dans le contexte actuel d’accélération de l’inflation, ce qui doit passer par un coup de pouce au SMIC, le relèvement de la valeur du point d’indice dans la Fonction publique, l’ouverture de négociations de salaires dans les branches et les entreprises, une réelle revalorisation des pensions de retraite.

extraits:

(...) Nous avons besoin d’un service public de l’Education renforcé.

La multiplication des réformes imposées à marche forcée et le manque chronique de moyens ont dégradé les conditions de travail des personnels et des élèves.

Une politique salariale inadaptée aux défis des rémunérations des personnels a conduit à un recul du niveau de vie des personnels.

Avec la chute importante du nombre de présents aux concours de recrutement, : des personnels vont manquer pour la rentrée 2022.

Il est nécessaire de mobiliser des moyens notamment en pérennisant partout où elles existent les listes complémentaires en y recourant en première intention. Il faut également dès maintenant renouveler les contractuels mobilisés pour assurer les remplacements cette année.

Dans l’immédiat, nous demandons un moratoire sur les suppressions de postes présentées dans les comités techniques malgré l’avis défavorable des organisations syndicales. Les dotations doivent être abondées pour tous les personnels.

Dans les départements, les IEN, sur consigne des IA DASEN représentants du ministre, contactent les écoles pour tenter de leur imposer des « évaluations d’école »...
D’où viennent les évaluations d’école ? En quoi consistent-elles ? Quels en sont les dangers ? Sont-elles obligatoires ?
Le SNUDIFO a décidé de publier ce journal spécial de manière à alerter tous les personnels sur les dangers de ces évaluations d’école, à les inviter de ne pas les mettre en œuvre et à préparer le mobilisation collective pour obtenir leur abandon !

Le SNUDI FO revendique l’abandon immédiat des évaluations d’école, tout comme il revendique l’abrogation de toutes les mesures visant à territorialiser l’Ecole publique, remettre en cause nos statuts et imposer un management digne du privé dans les écoles : PPCR, projets éducatifs de territoire, loi Rilhac, expérimentation Macron à Marseille...
Le SNUDI FO, qui rappelle qu’aucun texte règlementaire ne peut contraindre les personnels à mettre en place les évaluations d’école, appelle les collègues à ne pas les mettre en œuvre.
Le SNUDI FO invite les écoles, et notamment celles qui pourraient être concernées par la mise en place prochaine d’une évaluation d’école, à adopter des motions pour exprimer leur refus, et à les faire connaître.
Le SNUDI FO invite les collègues à participer nombreux aux prochaines réunions syndicales organisées par le syndicat dans leur département de manière à organiser collectivement la résistance !

SUITE A LIRE DANS  "En savoir plus..."

Signez la pétition en ligne ICI ou là https://vu.fr/VZmi

Le président-candidat Macron a dévoilé son programme concernant les enseignants et l’Ecole publique. Il se place dans la droite ligne des mesures de son ministre Blanquer que les personnels subissent depuis cinq ans et compte même les amplifier !

Dans le communiqué à lire:

  • Des écoles-entreprises autonomes contre le statut des personnels et le droit à l’instruction le même partout
  • Une logique d’évaluation managériale initiée par PPCR portée à son paroxysme
  • Pas un poste en plus… mais haro sur les personnels absents !
  • Salaires : travailler plus pour gagner plus !
  • Retraite : 65 ans !

Avec sa fédération, le SNUDI-FO réaffirme toutes ses revendications qu’elle fera valoir sans relâche avant, pendant et après les élections :
- Abandon de la loi Rilhac et de l’expérimentation marseillaise ! Stop à la territorialisation de l’Ecole !
- Arrêt des évaluations d’école et de la logique managériale de PPCR et du Grenelle !
- Arrêt des fermetures de classes ! Ouvertures de toutes les classes et de tous les postes nécessaires ! Recrutement immédiat de personnels sous statut !
- Augmentation de la valeur du point d’indice de 22% ! Augmentation immédiate indiciaire de 183€ nets mensuels pour tous les personnels !
- Aucun nouveau recul de l’âge de départ à la retraite ! Abrogation de toutes les lois s’étant attaquées à nos retraites (Fillon-Chirac 2003, Woerth-Sarkozy 2010, Ayrault-Hollande 2013…) !

Haut de page