Salaire

Toutes les actualités : Salaire

Cher-e-s camarades,

la journée de grève et de manifestation du 26 janvier  a vu une mobilisation assez importante, compte tenu de la période, et compte tenu de l'inexistence de toute contestation collective depuis bientôt un an.

Entendons-nous : si les cortèges de Périgueux, Bayonne, Mont-de-Marsan ont pu n'être que de 200 manifestant-e-s, ils ne désignent pas le nombre de grévistes. Les chiffres du ministère, comme à l'habitude sont non seulement faux, mais encore mensongers (les chiffres sont saisis à 9 h dans le second degré). L'important est que le ministère connaisse les chiffres véritables. L'enquête de terrain de la FSU annonce entre 30 % et 40 % de grévistes dans les collèges.

Malheureusement, si l'on peut perdre l'habitude de manifester, le professeur ne perd pas l'habitude de "profiter de la grève pour rattraper son retard", c'est-à-dire très exactement de payer pour travailler.

A contrario, merci immense aux camarades FO métallo et FO hôpital qui sont venus apporter leur soutien par leur présence à nos côtés.

Restons mobilisés et revendicatifs pour infléchir la politique ministérielle !

Syndicalement et bien cordialement Les co-secrétaires de la FNEC FP-FO 40 Isabelle BENQUET Nicolas GUYARD 06 84 73 93 43 / 07 81 24 53 96

francebleu.fr grève dans l'Education nationale: 200 manifestants dans les Landes
www.sudouest.fr 26 janvier 2021 Grève dans l'Education Nationale

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour calculer votre traitement, indemnités, primes, prestation sociales.

Le ministre poursuit ses contre-réformes et, sous couvert de « revalorisation », s’attaque aux statuts. Face à cette offensive, l’heure est aux réunions syndicales et à la préparation de la mobilisation pour revendiquer :
- Création immédiate de tous les postes statutaires nécessaires pour faire face à la situation ;
- Maintien intégral de nos statuts ; abandon des contre-réformes ministérielles ; abandon des attaques statutaires du « Grenelle » ; abrogation du décret PPCR, de la loi Blanquer, de la loi de transformation de la Fonction publique ;
- Augmentation générale des salaires : 183€ comme les personnels hospitaliers pour tous maintenant sans contrepartie et ouverture immédiate de négociations pour rattraper nos 20 % de pouvoir d’achat perdu en 20 ans.

 

Une pseudo-revalorisation indigente, sous forme de prime, réservée à une minorité de collègues !

- Une prime d’équipement de moins d’un euro par jour ?!

- Des mesures dérisoires pour les directeurs!

- Une augmentation symbolique du taux de passage à la hors-classe!

Une avalanche de contre-réformes pour bouleverser le fonctionnement de l’Ecole publique
et le statut des personnels

Le SNUDI-FO refuse de cautionner ce Grenelle qui concentre l’ensemble des attaques statutaires
et y oppose ses revendications !

Détails à lire dans le communiqué du SNUDI FO Grenelle de l'enfumage

Haut de page